Etude urbaine Paris Plus Architecture



+ PARIS
Transformer et densifier les ensembles de logements collectifs des années 1960-1990
Paris et communes limitrophes
2016
étude prospective
Jeanne Gerbeaud, chef de projet chez Frédéric Druot Architecture
avec Lacaton&Vassal

Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture Etude urbaine Paris Plus Architecture

+ PARIS

« On reconnut l’inanité de bâtir une tour qui touchât le ciel, mais trop de liens s’étaient créés à ce moment pour qu’on abandonnât la ville. » Franz Kafka,
« Les armes de la ville », 1920, (à propos de la tour de Babel)

Paris, intuition

Il s’agit à l’origine de la présente étude, d’une intuition guidée par le travail de transformation et d’évaluation de la capacité du site de la tour Bois le Prêtre à Paris 17ème. Sur ce petit territoire Parisien nous avons transformé en site occupé, 97 logements en 100 très beaux logements. Au-delà de cet exercice sur l’habitabilité des appartements, leur confort de vie et leur confort thermique, le site viabilisé, raccordé et connecté, permettait la réalisation complémentaire de 30% de très beaux logements nouveaux.

Il s’agit au regard de cette expérience concrète, au terme d’un très large inventaire des situations de logements et d’organisations urbaines existantes de Paris, de mettre en évidence, le réservoir immense d’un matériel architectural et urbain actualisable, dont la transformation délicate et attentive est capable de fournir sans ébat ni débat, des réponses durables à la question immédiate du logement, à la question immédiate de la densité urbaine, à la question immédiate des services et de l’environnement, à la question immédiate du plaisir et de la facilité de vivre et d’habiter.

Paris, 1648 situations urbaines capables

L’inventaire porte sur les ensembles collectifs de logements construits dans la période d’après guerre jusqu’aux années 1980. Cet ensemble d’immeubles, de parcelles construites aménagées, connectées, desservies, de par la multiplicité de leurs caractères, de leurs échelles, de leurs états, de leurs structures, de leurs affectations, offrent des capacités d’évolution et de transformations singulières. Chaque logement, chaque immeuble, chaque parcelle peut être augmenté de surfaces de balcons, jardins d’hiver, terrasses pour répondre au confort d’usage et confort thermique, augmenté de surfaces chauffées pour répondre à un taux d’occupation décent des logements existants, augmenté en continuité ou en vis-à-vis de nouveaux très beaux logements permettant de densifier le territoire viabilisé, augmenté de services et de facilités pour créer un environnement urbain accessible.

L’inventaire réalisé rue par rue, identifie 1648 situations urbaines capables. Le chiffre est intermédiaire, il pourrait grandir, il est cependant suffisamment représentatif pour exprimer la potentialité de capacité de ces territoires et rendre compte de l’importance qu’il convient de leur accorder. Il s’agit au même titre que les grands monuments de Paris, que la Seine, que les avenues d’immeubles Haussmanniens et les quartiers historiques, du patrimoine génétique de Paris. Il s’agit d’un bien capable

Avec précision

164 sites sont étudiés précisément pour évaluer les capacités foncières globales des 1648 situations inventoriées.

16 études de faisabilité sont réalisées pour déterminer par extrapolation, le potentiel de transformation remarquables et de densification de logements sur les 1648 situations inventoriées.

450 000 logements existants occupés peuvent retrouver un niveau de confort contemporain,
135 000 très beaux logements peuvent être créés, sur des territoires déjà viabilisés.