Bangkok Concours Développement Durable Architecture



Spores
"Back to Basic"
Bangkok, Thaïlande
2015
concours
The Association of Siamese Architects - ASA
avec Marcos Garcia Rojo

Bangkok Concours Développement Durable Architecture Bangkok Concours Développement Durable Architecture Bangkok Concours Développement Durable Architecture Bangkok Concours Développement Durable Architecture Bangkok Concours Développement Durable Architecture Bangkok Concours Développement Durable Architecture Bangkok Concours Développement Durable Architecture

Spores

Le projet est un protocole donnant la possibilité d’adapter des structures obsolètes et abandonnées dans les agglomérations urbaines en un réseau actif de production d'énergie et de matières premières à usage communautaire.

1- Répertorier les bâtiments abandonnés et les classer en fonction de leur potentiel de développement en termes de typologie, d’échelle et de connectivité. Ces bâtiments constituent un réservoir public de terrains urbains capables, faisant suite aux conséquences d'une urbanisation massive.

2- Renforcer la structure et améliorer l'accessibilité générale. Les travaux de «premiers secours» nécessitent le respect fondamental de ce qui existe déjà, en ajoutant un système de circulation fonctionnelle qui n'implique aucune démolition.

3- Mettre en service les bâtiments avec des systèmes environnementaux intégrés et adaptés exigeant des techniques existantes dans des conditions climatiques équivalentes. Ces techniques vernaculaires s’établissent sur un phénomène physique ou un principe qui peut être exporté le long de la même zone climatique: les formes et les matériaux utilisés- la composante culturelle - varieront, mais l'effet environnemental restera le même.

Le protocole est appliqué à Bangkok comme étude de cas. Il en résulte un système public d'infrastructures qui développe deux sources de potentiels:

A) Développer de nouvelles formes de production et de gestion énergétiques. L'installation est autosuffisante dans une certain mesure et contribue à atténuer localement les problèmes environnementaux croissants - effet de serre, pollution de l'air ... - ainsi qu’à réduire l'empreinte carbone de l'environnement bâti.

B) Etendre et amplifier la sphère domestique des communautés locales, compromise par les conséquences de l’urbanisation massive et rapide, l'éloignement, le déplacement, la surpopulation ... Les installations sont publiquement gérées et fréquemment utilisées: elles sont ouvertes à l'appropriation, vidées de toute utilisation prédéterminée.

L'adaptabilité est la condition fondamentale pour faire face à la volatilité qui caractérise cette ère anthropocène; c'est la prémisse pour promouvoir un changement sur la conscience globale et la façon dont nous habitons la terre.